Indicateurs Africains de la Science, de la Technologie et de l’Innovation (IASTI)

Les indicateurs de la science, de la technologie et de l’innovation (STI) sont au centre du suivi du développement scientifique et technologique africain. Ces indicateurs sont utiles pour formuler, ajuster et implémenter les politiques et les stratégies de technologie et de l’innovation. Les indicateurs peuvent également servir à surveiller les tendances technologiques mondiales, mener des exercices de prévision et déterminer les secteurs d’investissement précis.

À la première Conférence ministérielle africaine sur la Science et la technologie (AMCOST), les pays se sont engagés à développer et à adopter un ensemble commun d’indicateurs. Parmi ses principales retombées figure l’adoption des Indicateurs africains de la science, de la technologie et de l’innovation (ASTII) du NEPAD en 2005 pour contribuer pour une meilleure qualité des politiques STI aux niveaux national, régional et continental. L’objectif de l’ASTII est de soutenir et de renforcer les capacités des Africains à développer et à utiliser les indicateurs de STI dans la planification et la politique de développement.

L’ASTII vie plus précisément à :

  • Développer et promouvoir l’adoption des indicateurs STI...
Le saviez-vous?
L’ASTII encourage les pays membres à adopter les politiques favorables à l’octroi d’un pour cent du Produit intérieur brut (PIB) à la recherche et développement conformément à la Déclaration du Caire relative à l’AMCOST. Cependant, les résultats des recherches menées par l’ASTII révèlent que la part de la R&D dans la plupart des pays africains est de loin inférieure à 1 pour cent, cible actuelle pour les pays membres de l’UA.

À la première Conférence ministérielle africaine sur la Science et la technologie (AMCOST), les pays se sont engagés à développer et à adopter un ensemble commun d’indicateurs. Parmi ses principales retombées figure l’adoption des Indicateurs africains de la science, de la technologie et de l’innovation (ASTII) du NEPAD en 2005 pour contribuer pour une meilleure qualité des politiques STI aux niveaux national, régional et continental. L’objectif de l’ASTII est de soutenir et de renforcer les capacités des Africains à développer et à utiliser les indicateurs de STI dans la planification et la politique de développement.

L’ASTII vie plus précisément à :

  • Développer et promouvoir l’adoption des indicateurs STI compatibles à l’échelle internationale ;
  • Renforcer les capacités humaines et institutionnelles pour les indicateurs STI et les études relatives. 
  • Permettre aux pays africains de participer aux programmes internationaux portant sur les indicateurs de STI et
  • Informer les pays africains sur l’état de la STI en Afrique.
Results:

L’ASTII a collecté des informations complètes sur la STI dans 40 États membres africains et plusieurs pays ont manifesté leur intérêt à joindre l’ASTII. Cette situation a conduit au renforcement des capacités des États membres de l’UA à collecter, analyser et publier les données et les informations sur la recherche et le développement (R&D) et l’innovation.

L’ASTII a également élaboré deux prévisions d’innovation (2010 et 2014) qui mesure le progrès fait par les pays africains dans le développement de produit, la commercialisation, la transformation et les services innovants.

Le programme a soutenu la création de l’Observatoire africain de la science, de la technologie et de l’innovation (AOSTI) en Guinée équatoriale. Cet organe a été créé afin de servir d’entrepôt continental pour les données et les statistiques de STI et de centre pour l’analyse des politiques y relatives. À travers l’observatoire, l’Afrique pourrait mieux coordonner et redoubler d’efforts dans la collecte d’éléments empirique pour soutenir l’élaboration des politiques STI pour le développement socio-économique.


 

 

Mise en œuvre dans les pays

L’objectif des ateliers de formation nationaux et régionaux sur l’ASTII est de transmettre les compétences dans la conduite de la R&D et des études d’innovation aux responsables en charge de la recherche scientifique et des activités d’innovation ainsi que les personnes qui sont activement impliquées dans les questions liées à la STI. Il en est de même de l’Agence nationale ou de l’Institut responsable des statistiques en tant que dépositaire de toutes les données nationales. 

L’atelier offre la formation en production d’indicateurs clés de la science, de la technologie et de l’innovation (STI), comme partie intégrante du processus menant à la publication régulière des rapports nationaux sur les statistiques/indicateurs de STI pour suivre entre autres l’allocation de 1 % du PIB aux dépenses liées à la R&D et introduire dans les Prévisions africaines en matière d’innovation (AIO), les rapports produits par l’Agence du NEPAD et la Commission de l’Union africaine.  

Précisément, les modules de formation interne de l’ASTII couvriront les aspects suivants : 

  • R&D et innovation : Concept & définitions ;
  • Les méthodologies et les cadres pour la mesure de la Recherche et le Développement expérimental (R&D) et l’Innovation (les manuels de FRASCAT et d’OSLO) ;
  • Comprendre les définitions et les concepts de R&D et innovation en rapport avec les indicateurs de STI ; 
  • Les instruments d’étude de R&D et d’innovation : Les questionnaires normaux ;
  • Traiter les données d’enquête sur la R&D et l’innovation, l’analyse et la publication. 

Comme mentionné dans le Plan d’action consolidé (CPA) en matière de science et de technologie en Afrique, l’objectif global de l’ASTII est de contribuer à l’amélioration de la qualité des politiques STI aux niveaux national, régional et continental en renforçant la capacité de l’Afrique à développer et utiliser les indicateurs de STI. La République de la Namibie nécessitera des preuves pour suivre et évaluer sa politique et ses stratégies STI.

Durant l’atelier, les participants analyseront les meilleures pratiques actuelles relatives à la production de données STI internationalement comparables, mais partageront aussi les leçons acquises des précédentes enquêtes de STI effectuées au niveau national. Le processus permettra aux experts nationaux en STI impliqués dans la collecte et l’analyse des données en vue de la production d’indicateurs clés au niveau national, mais également pour fournir des données au rapport de Prévision d’innovation africaine.

Contact:

Prof Luke Mumba

coordinateur du programme ASTII

Mél: lukem@nepad.org

Tél: +2712 841 3903

Back to Top