PIDA - Eau

Project Description

Il n’y a rien d’étonnant à ce que la moitié environ du continent africain doive faire face à une situation de déficit hydrique ou de pénurie si l’on sait que l’Afrique dispose de la plus faible capacité de stockage d'eau et de la plus faible proportion de terres agricoles irriguées au monde. A ce handicap s’ajoute le fait que les besoins en eau de l'Afrique sont appelés à augmenter de manière significative en 2040, l'irrigation agricole devant devenir de loin le plus grand consommateur. Dans certains bassins versants, la demande va bientôt dépasser les ressources disponibles si aucune amélioration n’est apportée.

La vision pour ce secteur est celle d'infrastructures et des cadres solides de gestion pour l’eau transfrontière qui favorisent l'intégration régionale et assurent la sécurité en eau en faveur du développement socio-économique du continent africain, tout en protégeant l'environnement et en permettant l'atténuation et l'adaptation aux impacts de la variabilité et du changement climatiques.

Grâce à ses neuf projets hydrauliques transfrontaliers, le PIDA vise non seulement à développer des barrages polyvalents, mais à renforcer les capacités des organisations de bassin fluviaux et de lac sur le continent et à permettre les transferts d'eau dans la région. Cela permettra à ces organisations de planifier et de développer les infrastructures hydrauliques dans leurs régions respectives.